Blog Image

Forum

À propos de ce blog

Ce blog est centré essentiellement sur des sujets de politique communale de Soumagne.

Cependant, qui que vous soyez, votre avis ou votre commentaire est le bienvenu.

Les limites du « Service Public »

Réflexions d'actualité Posted on 2008-12-12 10:57

À la lecture du rapport du
conseil communal du mois d’octobre, certains lecteurs attentifs se sont émus de
la passivité des conseillers, tous partis confondus, se prévalant de la défense
des intérêts des travailleurs indépendants. Même si elle est alourdie, ils n’apprécient
pas en effet leur vote unanime en faveur de la redevance concernant la collecte et le broyage à domicile des
déchets d’élagage
. Pour rappel, elle a été fixée comme suit :

14 € par passage.
6 € par quart d’heure de broyage.

Ces taux couvrant difficilement l’entièreté du coût de l’opération ( amortissement du matériel, rémunération d’un
ouvrier ), ils s’interrogent à juste titre sur la
notion de « Service Public ».

Le but d’un service public
est, notamment, de permettre à chaque citoyen de bénéficier d’un service
déterminé à des conditions identiques pour chacun ( par
exemple d’un raccordement à l’électricité au même prix quelle que soit la
longueur de la ligne à installer ).
En quelque sorte, il s’agit d’un acte de solidarité institutionnalisé ; on
partage équitablement les coûts.

Or, en l’occurrence, aucune
discrimination
entre citoyens ne justifie l’intervention des services communaux
et cette tâche est assurée par plusieurs travailleurs indépendants ou petites entreprises
de la région. On l’admettrait, nous disent-ils, si elle était fondée sur des
critères sociaux, mais tel n’est pas le cas puisque chacun peut y recourir quel
que soit son revenu
.

Il est donc parfaitement normal
que les travailleurs intéressés se considèrent victimes d’une concurrence déloyale,
d’autant plus que le personnel communal se déplace en équipe de 2 à 4
personnes. Leur questionnement nous semble par conséquent légitime « Dans
ces conditions, à quoi sert un échevin des affaires économiques et des
travailleurs indépendants
? ».



La tortue soumagnarde

Réflexions d'actualité Posted on 2008-11-28 10:28

Le 26 décembre 2006, le Conseil Communal a décidé à
l’unanimité de vendre aux riverains quatre parcelles de la plaine de jeux de
Soumagne-Bas. Décision contestable s’il en est, mais là n’est pas le sujet
aujourd’hui.

Lorsqu’une promesse de vente est actée, un notaire dispose
paraît-il de quatre mois maximum pour finaliser le dossier. Lorsque la commune est
venderesse, son bourgmestre peut se substituer au notaire. C’est ainsi que le
Collège était chargé d’exécuter la décision du Conseil.

Dans une bonne organisation, il était, nous semble-t-il, logique
de faire rédiger de concert les quatre documents semblables ; du travail
en série en quelque sorte. Pensez-vous ! Au rythme sénatorial d’un dossier
par semestre, la dernière vente a été actée ce 10 novembre 2008.

Certes, il n’y avait pas péril en la demeure, mais ainsi va
quelquefois la tortue, que dis-je, l’escargot soumagnard. Sans nul doute, plus
de 22 mois pour concrétiser une promesse de vente sans écueil, c’est une
performance digne de figurer au Guinness Book des records
… de lenteur !



Vous avez dit « Sot » ?

Réflexions d'actualité Posted on 2008-11-27 11:27

En dépit d’un second avis négatif du comité socio-économique
national, le Collège Communal a délivré le permis d’implanter un centre
commercial
sur le site Onssels à Micheroux. Interrogé à ce sujet au dernier
conseil, notre Bourgmestre justifie son soutien à cette seconde version du
projet soumis à un nouveau recours, en y voyant deux éléments neufs :

1. Le projet prévoit des réassortiments différents ( une autre
répartition de l’objet des commerces à y implanter, on suppose ).

2. Selon M. Janssens, « Ne pas voir la modification de
la conjoncture économique serait sot
».

De ce point de vue, nous n’avons sans
doute jamais été autant d’accord avec lui. En ces temps où le PS nous chante
sur tous les tons la perte du pouvoir d’achat, il serait effectivement sot de
penser qu’il soit possible d’augmenter globalement les ventes dans le commerce
de détail
. Logiquement, les travailleurs redoutent au contraire une réduction
de l’emploi dans ce secteur.

Dans ces conditions, quel mystérieux intérêt pousse notre
Bourgmestre à promouvoir ce projet en le justifiant par l’argument fallacieux
d’une illusoire création d’emplois
?

Soyons clairs, on peut débattre de l’avantage, quelque peu
égoïste, de délocaliser à Soumagne des postes de travail existants dans les
communes voisines
, car c’est bien de cela qu’il s’agit ; mais, de grâce,
que l’on joue franc jeu et que l’on cesse de se moquer de notre population en assénant
ce raisonnement ridicule : « moins d’argent pour les consommateurs
égal plus d’emplois dans les commerces !
».



Quel avenir pour nos chemins et sentiers ?

Réflexions d'actualité Posted on 2008-11-03 11:43

Blog Image

En présence d’une septantaine de personnes, ce dimanche 19
octobre à Évegnée-Tignée, était inaugurée la « balade des deux
fontaines
». On se réjouit de l’initiative conjointe de l’ASBL « les
amis du musée » et de l’administration communale qui s’inscrivait dans le
cadre de l’opération « rendez-vous sur les sentiers » coordonnée par
sentiers.be.

Au-delà du caractère sympathique et convivial de cette manifestation,
il convient néanmoins de se remémorer l’objectif annoncé :
« Réhabiliter des chemins et sentiers peu ou prou praticables ». En
fait, le parcours, certes intéressant, a précisément été tracé parmi les
chemins encore praticables, ce qui est loin d’être la généralité dans nos
villages comme en témoignent ces photos. Et que dire des sentiers ?

Blog Image

Si cette opération est un bon début, le chemin à parcourir,
si on ose dire, est encore long et nécessite d’y consacrer des moyens avec
détermination. Il n’est pas rare que des chemins et sentiers aient perdu toute
visibilité ou soient accaparés par des propriétaires privés. Si l’on veut
éviter de futurs conflits, l’argumentation de la possession trentenaire, il est
urgent de s’atteler à la tâche.

Comparer les réalités du terrain avec l’atlas des chemins
vicinaux pour l’ensemble du territoire communal, résoudre les situations conflictuelles
et régulariser celles ne posant aucun problème, assurer l’entretien des chemins
et sentiers de propriété communale, voilà le copieux menu proposé au Collège.

Pour réaliser ce programme, susciter la collaboration des
mouvements associatifs tels les comités de défense de l’environnement ou les
clubs de marcheurs nous paraît nécessaire.
À vrai dire, seul, nous semble-t-il, un plan coordonné
couvrant une législature et animé par une volonté politique sans faille sera
susceptible d’enrayer la dégradation du caractère semi-rural
de notre commune.
Mais cette volonté existe-t-elle ?



Affirmations gratuites ou pernicieuses ?

Réflexions d'actualité Posted on 2008-11-02 23:55

Il est somme toute parfaitement normal qu’interpellé par la
minorité au Conseil communal, le Collège ne puisse pas toujours y donner une suite
satisfaisante au premier abord. Il n’est cependant pas rare qu’il s’autorise
une réponse fictive qui, de toute façon, sera impossible à vérifier sur-le-champ.

La dernière réunion nous en a fourni deux exemples à propos
de sujets pourtant anodins :

1. M. É. Mordant a notamment interrogé le Collège sur les
raisons du retard de mise à jour des rapports du conseil sur le site communal. Apparemment
offusqué par cette question, le Collège a affirmé que ceux-ci étaient toujours
publiés dans les deux jours de leur approbation. Ce qui, effectivement, est
généralement le cas. Mais en l’occurrence, la copie de la page d’accueil démontre
sans équivoque que les rapports approuvés le 22 septembre manquaient encore à
l’appel un mois plus tard
, soit le 22 octobre. Certes, il s’agit probablement
d’un simple oubli, réparé depuis lors, mais pourquoi ne pas l’avouer ?

2. Au souhait de la conseillère M.J. Wustenberghs de voir la
réservation pour les handicapés d’une place de parking parmi la douzaine
disponibles avenue de la Résistance, il a été répondu négativement puisque
affirmait-on : deux places étaient à disposition sur l’espace voisin de la
polyclinique. Au-delà du fait qu’il ne faut pas confondre parking privé et
parking public, chacun peut constater que ces prétendues réservations
n’existent pas
à cet endroit.

Dès lors, on est en droit de s’interroger. Ces fausses
affirmations sont-elles le résultat d’un défaut de vérification ou, face au
public et à la presse, d’une volonté délibérée de discréditer la minorité dont
les conseillers poseraient régulièrement des questions incongrues?



Mobilité ou Immobilisme ?

Réflexions d'actualité Posted on 2008-09-24 13:35

Ce dimanche, se terminait la « Semaine de la Mobilité ». Répondant
à l’initiative du Gouvernement Wallon, une quarantaine de communes de notre
région y ont participé, il est vrai, avec des programmes quelquefois très
superficiels. Soumagne, par contre, a brillé par son absence.

Dans ce domaine, le Collège Communal semble se résigner à ne
réagir qu’aux initiatives extérieures. D’une part, la Région avec son projet
d’autoroute CHB, d’autre part des promoteurs dont l’intérêt général est le
moindre des soucis.

Au moment où la faillite pourtant inscrite dans les astres
du « tout à la route pour tout le monde » ne fait plus aucun doute,
il est plus qu’urgent de réfléchir à des solutions à moyen terme. Parmi
celles-ci, deux lignes de trams modernes : Seraing-Liège-Herstal et
Ans-Liège-Fléron sont à l’ordre du jour et rencontrent de plus en plus
d’adeptes
. Dès lors, pourquoi ne prendrait-on pas en considération l’idée
lancée il y a peu du prolongement de cette dernière jusqu’à Soumagne ?

Si notre commune veut s’inscrire dans ce projet, les sujets
de réflexion ne manquent pas :

– Quelles démarches devrait-on effectuer auprès des
initiateurs de ce dossier ?

– Comment s’impliquer dans le Plan Urbain de Mobilité ?

– Quelles sont les énergies à fédérer ?

– Quelles devraient être les zones à réserver pour son
parcours et les parkings de dissuasion ?

Voilà notamment autant d’études et d’actions à mener bien plus
porteuses d’avenir que l’implantation d’un Xème centre commercial au
seul profit du promoteur.

Certes, il s’agit d’un travail de longue haleine, mais si
l’on veut éviter l’engorgement de nos villes et campagnes, le moment est venu
pour nos autorités communales, mais aussi pour les citoyens, de retrousser nos
manches afin qu’à Soumagne, mobilité ne soit plus synonyme d’immobilisme.



Cherche remplaçants !

Réflexions d'actualité Posted on 2008-08-24 11:43

Il n’est pas dans mes habitudes d’évoquer dans ces rubriques
des éléments de ma situation personnelle, mais vous pouvez savoir que j’ai de
la chance. Depuis plus de quarante ans, mon état de santé m’a permis de
participer régulièrement aux dons de sang et complémentairement ces dernières
années de plasma.

Alors que l’on me proposait de continuer quelques mois
encore, le Centre de Transfusion m’a informé cette semaine être dorénavant dans
l’obligation d’appliquer le règlement dans son interprétation la plus stricte et
de mettre fin à notre collaboration pour atteinte de limite d’âge.

Aussi, si vous n’y participez pas encore et que vous êtes
jeune ou dans la force de l’âge (18 à 65 ans) et en bonne santé, pourquoi ne
prendriez-vous pas le relais de cette activité
? Il ne vous en coûtera
qu’un peu de temps.

Chacun sait qu’en cas d’accidents, d’opérations, de maladies
telle que la leucémie, le sang et ses dérivés peuvent sauver des vies. Or, les
besoins ont quelquefois du mal à être satisfaits. Pas plus tard que ce samedi,
la « Croix Rouge » lance un appel dans les journaux, car il y a
risque de pénurie en sang O et A négatifs. Alors, si seulement une personne
d’entre vous ou de votre entourage s’engageait à me remplacer, qu’elle en soit
d’ores et déjà remerciée.

Horaires des collectes.

Ces prochains jours, les occasions ne manqueront pas dans la
région pour les volontaires. En effet, en plus de l’activité régulière, toute
la semaine du 25 août 2008, le « Service du Sang de la Croix Rouge » organisera
plusieurs collectes dans les hôpitaux de la province :

Le mardi 26 août : Au C.H.U. de Liège, de 12 h à 18 h. et au
Centre Hospitalier Pelzer La Tourelle ( CHPLT ) à Verviers, de 10 h à 16 h.

Le mercredi 27 août : Au C.H.C. Saint Joseph à Liège, de 10 h
à 12 h 30 et
de 13 h à 15 h 15.

Le jeudi 28 août : À la Clinique Bois de l´Abbaye à Seraing,
de 10 h à 12 h 30 et
de 13 h à 15 h 15.

Le vendredi 29 août : Au C.H. de l´Espérance à
Montegnée, de 10 h à 12 h 30 et
de 13 h à 15 h 15.

Mais vous préférerez probablement donner dans notre commune.
La prochaine collecte organisée pour votre facilité aura lieu le jeudi 4
septembre à l’Athénée Royal, rue des prairies à Soumagne, de 17 h 30 à 19
h 45
.

Vous pouvez également noter le samedi 6 septembre dans
le cadre des retrouvailles dans le parc de la Boverie à Liège, de 11 h à 19 h.

Vous n’êtes libres aucun de ces jours, qu’à cela ne tienne.
Informez-vous sur le site www.transfusion.be
des horaires d’ouverture des centres permanents en cliquant sur : collecte
et choisissez : Liège ou Verviers. Vous y trouverez également toutes
réponses aux questions que vous vous poseriez à ce sujet.



Arrosons sous la pluie !

Réflexions d'actualité Posted on 2008-08-02 01:26

Blog Image

L’administration communale embellit nos villages en y
plaçant et entretenant des vasques fleuries. C’est très bien.

Mais, souvenez-vous de ce dernier week-end de juillet :

Il a plu le samedi en soirée.

De nouvelles pluies sont annoncées pour le lendemain comme
le montrait les prévisions de l’excellent site météo « phitofa.be »
du soumagnard Philippe LECH.

Alors, qui nous fera croire que le Collège Communal PS se
soucie des mesures d’économie quand il paye du personnel le dimanche pour
arroser les fleurs avant la pluie
comme ce fût le cas ce 27 juillet 2008 ?



Next »